Menu

En cas d'échec

échec

Si l'étudiant échoue lors de son année universitaire, des solutions sont possibles, Guy Renard vous dit tout !

Sommaire

Dérogation pour une inscription supplémentaire

Les avantages de l'organisation « L.M.D » du cursus universitaire : le transfert et la capitalisation des crédits acquis

 

Dérogation pour une inscription supplémentaire

L'inscription à la préparation d'un diplôme à l'université est réglementée. Notamment, on ne peut s'inscrire indéfiniment à la préparation d'un même niveau de diplôme.
Pourtant, un étudiant peut se trouver empêché de se présenter aux épreuves d'examens plusieurs années consécutives. Il se voit donc dans une situation de redoublement s'il ne signale pas sa situation aux services administratifs de l'université et ne sollicite pas les dispositions adéquates telles la dérogation pour inscription supplémentaire.

 

Les avantages de l'organisation « L.M.D » du cursus universitaire : le transfert et la capitalisation des crédits acquis

L'organisation « L.M.D » (licence – master - doctorat) du cursus universitaire permet la capitalisation et le transfert des crédits acquis.

Le principe est le suivant : chaque semestre d'études est affecté de crédits (30 crédits par semestre ; les crédits sont aussi appelés E.C.T.S. : European Crédit Transfert System).
La licence équivaut à 180 crédits (6 semestres validés) et le master équivaut à 300 crédits (4 semestres).

Cette organisation personnalisée du cursus universitaire destinée à accroître la mobilité des étudiants en Europe profite également à l'étudiant malade interrompu dans son parcours. Elle lui permet la capitalisation des crédits qu'il pourrait toutefois acquérir sans parvenir à valider totalement une année d'études en raison de son état de santé.

 

En cas dechec color

Mis à jour le vendredi 11 octobre 2013 12:23

Suivez-nous !

Flux RSS Guy Renard Guy Renard sur Facebook Guy Renard sur Twitter
Go to top